Communiqué de Presse – 9 novembre 2020

Dès septembre 2020, réunis en assemblée générale, les membres de Morbihan en Transition se sont unanimement positionnés pour faire vivre la prochaine campagne des élections départementales autour de deux grands défis : la mobilisation citoyenne et la Transition.

Les élections devraient difficilement se tenir comme prévues en mars, mais pas question de rester les bras croisés. Morbihan en Transition y voit là une opportunité pour relever les défis qu’elle s’est fixés.

Le premier défi est celui de faire de la politique autrement, redonner envie aux habitants et acteurs locaux de s’impliquer et ce tout au long de la campagne. Parce que confinés n’exclut pas d’être reliés, Morbihan en transition propose de prendre ce temps pour sensibiliser les citoyen.ne.s, accrocher les jeunes générations mais aussi les plus précaires. L’accent sera mis sur l’éducation populaire, la consultation, la mise en lumière d’actions concrètes et innovantes…En ces temps de crise, le collectif, la solidarité, l’entraide et les échanges rassurent. Alors posons un regard fort et un regard politique au sens noble du terme affirme Joël Labbé – fondateur du mouvement.

« Penser projet avant de penser candidat », à contre-courant de certains partis, c’est le second défi que se lance le mouvement. En créant les conditions d’échanges, de synergies afin que la gauche s’unisse autour d’un projet écologique, sociale et solidaire pour le Morbihan. Dans ce contexte économique bousculé, le Département a un rôle d’amortisseur social de premier plan, la gauche écologique, humaniste et sociale sera au rendez-vous.

Conscients des vulnérabilités qui s’accroissent, il est urgent de proposer un autre modèle de développement pour un avenir plus solidaire – déclare Florence Prunet. La présidente invite les morbihannaises et morbihannais à rejoindre et participer à la dynamique collective du mouvement. Un premier questionnaire en ligne a déjà été adressé à l’ensemble des membres et d’autres consultations suivront très prochainement.

Leave a Reply