En préparation des élections municipales de 2020 et compte tenu de l’urgence écologique dans laquelle nous nous trouvons, Morbihan en transition a souhaité réfléchir à un ensemble d’actions qui pourraient être menées aux échelles locales – municipales et intercommunales – pour engager la transition.

La première étape a été d’identifier une vingtaine de mesures sur les thématiques des déplacements, de l’économie, de la solidarité, de l’emploi, de l’urbanisme, de la démocratie, etc. Ces propositions ont ensuite été soumises aux adhérents et sympathisants lors d’une consultation, qui a donné lieu, en juin-juillet 2019, à 169 réponses au questionnaire et 380 contributions qui sont venues enrichir la charte.

Le Pacte pour la transition en Morbihan est désormais finalisé et nous encourageons toutes les listes candidates en 2020 à s’approprier ces propositions et à les adapter à leur territoire.

Ce mandat est décisif pour la transition sociale, eécologique et économique de la société, pour réinventer nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer ou d’éduquer nos enfants.

Les échelles communale et intercommunale sont d’une très grande importance pour impulser un nouveau cap, pour préparer l’avenir, pour engager des projets, pour structurer des pratiques et pour redonner confiance en l’avenir.

LA BATAILLE POUR LE CLIMAT NE SE JOUERA QU’UNE SEULE FOIS : AGISSONS DÈS 2020 !

Morbihan en Transition

TÉLÉCHARGEZ
LA CHARTE !

FOIRE
AUX QUESTIONS !

Les 23 mesures de la charte de Morbihan en Transition

Déplacements locaux et intercommunaux

1. Élaborer et mettre en œuvre un plan d’actions et un programme d’investissements communal pour favoriser les déplacements quotidiens (y compris scolaires) à pied et à vélo (et pourquoi pas à cheval).
2. Promouvoir et organiser, au niveau intercommunal, un système intermodal de déplacements à faible émission de GES s’appuyant sur les mobilités partagées, sur les transports publics et intégrant l’objectif de relocalisation des activités dans l’aménagement du territoire et l’urbanisme.

Alimentation / Agriculture / Santé

3.  Introduire progressivement et de façon régulière des repas végétariens et des produits locaux issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable dans les menus de restauration collective pour atteindre 50% ou plus en fin de mandat.
4.  Réaliser un état des lieux des terres non cultivées en collaboration avec les paysans et mettre en place une convention avec la SAFER en vue de développer des projets d’installation en agriculture biologique et ainsi augmenter l’autosuffisance alimentaire (réaliser un Projet Alimentaire Territorial).
5.  Réaliser et mettre en œuvre, au niveau intercommunal, un Diagnostic local santé environnement.

Énergie

6. Élaborer et mettre en œuvre un programme de sobriété énergétique intercommunal et la relocalisation d’activités productrices de biens et services.
7. Mener des projets d’énergies renouvelables sur la commune, notamment photovoltaïque, solaire thermique et bois-énergie (y compris à l’échelle de quartiers et impliquant et les citoyens) et passer des bâtiments communaux à des fournisseurs 100% renouvelables.

Solidarité / Insertion

8. Expérimenter les démarches Territoires Zéro Chômeurs Longue Durée.
9. Créer ou contribuer à la création de recycleries et de zones de gratuité pour développer le commerce de seconde main, la réparation des objets.
10. Faire de la lutte contre la précarité énergétique une priorité de l’action sur le parc social et privé locatifs.
11. Accueillir des réfugiés, à la hauteur des moyens communaux, en partenariat avec les associations spécialisés, les entreprises et les habitants de la commune.

Économie

12. Accompagner et soutenir les entreprises souhaitant réduire leur empreinte écologique, améliorer leur responsabilité sociétale, relocaliser leurs activités et travailler avec des prestataires locaux
13. Inventorier et promouvoir les possibles en fabrication locales (économie circulaire, industrie, bâtiment, habillement, transformation des produits bio, etc.) et les alternatives aux GAFAM.
14. Soutenir le secteur de l’économie sociale et solidaire, de l’insertion et de l’économie circulaire par la commande publique et l’aide, soutenir les commerçants de centre-bourg.
15. Favoriser le développement et la circulation des monnaies locales.

Aménagement / Environnement / Eau

16. Réviser le PLU en y intégrant une évaluation environnementale afin de définir un projet d’urbanisme qui soit au plus près des objectifs de développement durable (intégrer la création des vergers communs, la protection des bois, des haies bocagères…).
17. Réaliser des projets d’éco-quartiers sur la commune dans les cadres des nouvelles urbanisations en y intégrant les nouvelles formes d’habitat et s’engager à construire ou reconstruire des bâtiments publics (EHPAD, MDA, groupes scolaires et périscolaires, crèches, …) aux matériaux sains, dans le principe de l’économie circulaire.
18. Garantir la qualité de l’eau, la partager dans un contexte de changement climatique, sécuriser l’eau potable, réduire les pollutions, préserver la santé et la biodiversité des milieux aquatiques, prévenir le risque d’inondation…

Education / Culture

19. Encourager les écoles de la commune dans des démarches éco-écoles en permettant aux enfants et adolescents d’acquérir des compétences et savoir-faire manuels et pratiques et une culture de régénération de la nature.
20. Favoriser les transmissions des savoirs par le lien inter-générationnel avec les anciens et montrer aux enfants la vie active de nos concitoyens. Mettre en valeur la culture, les artistes locaux.

Démocratie

21. Mettre en place un budget participatif sur la commune atteignant progressivement 10% du budget d’investissement de la commune.
22. Co-élaborer avec des citoyens des projets de transition écologique et de lien social, les intégrer dans les commissions municipales et s’appuyer sur le monde associatif.
23. Rendre des comptes (annuellement) sur l’action municipale.